Filière Karité

Plus de 10400 femmes sont impliquées dans cette filière avec une majorité de jeunes. Les zones d’intervention sont les régions des Hauts-Bassins et des Cascades, particulièrement les provinces du Houet, du Kénédougou, du Tuy, de la Comoé et de la Léraba.

Les femmes productrices d’amandes et de beurre de karité avaient des conditions de vie précaires malgré leurs activités de production d’amandes et de beurre de karité. Ceci était dû l’insuffisance d’organisation du secteur et des femmes sans oublier l’insuffisance de formation sur la production d’amandes et de beurre de karité respectant les normes du marché. Elles travaillaient dans la collecte et la production du beurre de façon partielle en raison de l’insuffisance de marché et d’un prix non attrayant.

Depuis l’arrivée du RPBHC, les femmes productrices ont pu s’organiser autour de cette structure faîtière, bénéficier de formations sur les bonnes pratiques de traitement des amandes et de fabrication du beurre en vue de respecter les normes exigées par le marché international. Ces formations ont permis aux femmes d’obtenir des débouchés avec un prix attrayant ce qui a ensuite conduit à une amélioration de leurs conditions de vie.

1083 tonnes d’amandes de karité équitable et 850 tonnes d’amandes de karité biologique ont été produites pour la campagne 2017-2018.

En d’autres termes, le RPBHC œuvre pour la promotion du développement socio-économique des femmes.